TOUTES LES INFORMATIONS SUR LES CONCOURS DE LA FONCTION PUBLIQUE

content

La fonction publique en France représente actuellement 5,2 millions d'emplois sur le territoire Français. Il faut distinguer la fonction publique d'Etat (les employés des ministères), soit 2,5 millions de personnes, la fonction publique territoriale qui propose 1,6 millions d'emplois territoriaux (le personnel des collectivités territoriales), et la fonction publique hospitalière qui concerne environ 1 million de personnes.

Ces emplois, bien plus diversifiés qu'on ne pourrait le croire, sont en général accessibles sur concours. Il existe différentes catégories avec des conditions d'accès ou des pré-requis particuliers. Voici donc un résumé des différentes situations que l'on peut rencontrer à destination de ceux et celles qui souhaitent passer un ou plusieurs concours de la fonction publique. Il est à noter que la fonction publique représente 80% de personnes titularisées (donc officiellement fonctionnaires), mais aussi 20% de personnel contractuel à durée déterminée.

Les différentes catégories de concours

Les concours sont classés en 3 catégories, différenciées par les lettres A, B, ou C. La catégorie A concerne les fonctions de direction ou d'encadrement, ainsi que les hauts fonctionnaires. On y retrouvera par exemple les enseignants, les magistrats, les inspecteurs du Trésor Public... Pour pouvoir passer ce type de concours, les candidats devront être titulaires d'un diplôme de niveau bac +3 à bac +4 ou équivalent.  La catégorie B rassemble les fonctions de technicien supérieur, et est accessible avec un bac+2, bac +3 (licence) ou équivalent. Ce type de concours permet notamment d'accéder à des postes de secrétaires administratifs, de contrôleurs des impôts ou des douanes, ou encore de lieutenants de police.  La catégorie C est la seule à être accessible sans conditions de diplômes, néanmoins il est nécessaire de posséder un titre ou un diplôme équivalent au niveau de la classe de 3ème (CAP, BEP). Ceci s'explique par une affluence considérable de candidats, et donc une concurrence accrue. Ces concours donnent accès à de nombreux métiers d'exécution comme adjoint administratif, gendarme, ou agent de recouvrement du Trésor Public. 

Les 3 types de concours

L'organisation du concours comme la recherche d'un poste après obtention diffère si le candidat postule dans la fonction publique d'Etat, la fonction publique territoriale ou hospitalière.  Pour la fonction publique d'Etat les concours sont organisés par ministère en fonction des besoins de ceux-ci, et par les Instituts Régionaux d'administration (IRA) pour le recrutement des attachés d'administration.  Les personnes ayant réussi le concours vont alors être classées par liste principale et complémentaire (en fonction des notes). Ces listes vont permettre l'attribution des postes, laissant un plus large choix à ceux ayant obtenu les meilleurs classements. La liste complémentaire est valable jusqu'à la prochaine session du concours, ou pour une durée maximale de 2 ans.  Les concours de la fonction publique territoriale sont quand à eux organisés par le CNFPT, les centres de gestion ou les collectivités territoriales. Les candidats ayant passé leur concours avec succès sont alors classés (par ordre alphabétique) sur une liste d'aptitude. Il peuvent alors chercher un emploi dans toute la France, et la durée d'inscription sur la liste est d'un an. Il peuvent s'y réinscrire chaque année pendant 3 ans consécutifs s'ils n'ont pas trouvé d'emploi. A l'issue des 3 ans cependant, il leur faudra repasser le concours pour retrouver le droit d'exercer. Notons que cette durée de validité peut être supérieure si aucun concours équivalent n'est organisé dans les 3 ans.  Pour la fonction publique hospitalière, il faut se rapprocher du centre national de gestion de la fonction publique hospitalière (CNG), ou des établissements publics hospitaliers. Les candidats ayant réussi leur concours sont là encore classés en liste principale et liste complémentaire, et l'on procède aux nominations par ordre d'inscription, mais aussi selon l'ordre de mérite pour les concours concernant plusieurs établissements. L'inscription devient caduque dès l'organisation du concours suivant et peut être maintenant pour une durée maximale de 1 an.

Les conditions générales pour postuler à un concours

Pour intégrer la fonction publique en France, vous devez être ressortissant d'un Etat membre de l'Union Européenne. Des accords particuliers sont en vigueur pour la confédération Suisse, la principauté d'Andorre et la principauté de Monaco.  Pour certains emplois accessibles sur concours dans la fonction publique (ceux qui représentent des prérogatives de puissance publique), vous devez impérativement être de nationalité Française.  En revanche, les concours visant à occuper des emplois de chercheurs, de l'enseignement supérieur ou encore la fonction de médecin dans les hôpitaux sont ouverts à toutes les nationalités, Européennes ou non.  Dans tous les cas, il est impératif de jouir de ses droits civiques, d'avoir un casier judiciaire vierge (le bulletin n°2, où figurent les condamnations, sera demandé à l'inscription), mais aussi d'être en règle vis à vis du service national. Pour les candidats nés après le 31 décembre 1982, il faut fournir l'attestation de recensement ainsi que le justification de participation à la journée d'appel de préparation à la défense.   

LES PRINCIPAUX CONCOURS
ATSEM
atsem

Le métier d'ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles)...

En savoir plus
ADJOINT ADMINISTRATIF
adjoint administratif

Le métier d'adjoint administratif de la fonction publique est accessible...

En savoir plus
AUXILIAIRE DE SOINS
auxilliaire de soins

Le métier d'auxiliaire de soins est lié au secteur médico-social...

En savoir plus
REDACTEUR TERRITORIAL
redacteur terrictorial

Le rédacteur territorial est un employé de la fonction publique...

En savoir plus
GARDIEN DE LA PAIX
gardien de la paix

On compte actuellement en France 105 000 gardiens de la paix...

En savoir plus